3444 rap | Un complément d'actualité LGBT

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Un complément d'actualité LGBT
Et vous, qu'en pensez-vous?
Coup de gueule | Musique | People | 07.07.2011 - 17 h 54 | 53 COMMENTAIRES
À quoi joue le rappeur Cortex?

Étiquettes : , , ,

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur cortex clash samy messaoud (pour le clip je suis gay)!!!

L’homophobie serait-elle devenue la nouvelle poule aux oeufs d’or marketing pour les rappeurs en mal de publicité? Après la polémique déclenchée par les propos de Lefa du groupe Sexion d’Assaut (lire Une interview homophobe de Sexion d’Assaut secoue le net), c’est au tour du rappeur Cortex de se distinguer dans une vidéo postée sur le Net hier soir.

« C’EST LES GAYS QUI CONTRÔLENT? »
C’est le site de Jean-Marc Morandini, jeanmarcmorandini.com, spécialisé dans les clashs en tout genre, qui révèle cette nouvelle sortie homophobe du rappeur. L’objet de ce discours nauséabond? Une autre révélation de M. Morandini, le chanteur Samy Messaoud et son clip intitulé « Je suis gay » (voir ci-dessous). La vidéo, d’une subtilité toute discutable et dans lequel il apparaît nu, connaît un certain succès sur le Net ces derniers jours. Le rappeur aurait-il pris ombrage de ce buzz?

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Samy Messaoud – Je suis gay

«Samy Messaoud de mes couilles qui fait des clips de gay, on diffuse son clip, alors que moi on me censure parce que je montre des nichons», s’insurge le rappeur-poète. «Et l’autre, la cage aux folles on dit rien. Moi parce que je suis un noir, on me censure. Moi j’ai le cul propre, je m’en fout. Et ce vieux PD, on le laisse faire ça. Eh Samy, suces moi la bite, salope!», lance encore Cortex. «Moi je veux montrer, des nichons et des femmes en string et on me les coupe. Et des clips comme ça on les laisse. C’est donc les gays qui contrôlent? Je suis pas homophobe, n’allez pas dire encore Cortex homophobe.» Un palier supplémentaire dans la provocation pour ce rappeur qui n’en est pas à son coup d’essai.

COUP DE PUB?
Car Cortex, Sébastien Gozlin de son vrai nom, 30 ans, a déjà défrayé la chronique au début de l’année en déclarant dans l’un des titres de son dernier album qu’il ne supportait pas «que le maire de Paris soit pédé». En référence à Bertrand Delanoë qui a fait son coming-out en 1998. L’association SOS Homopobie a dénoncé un «dérapage haineux», amenant le chanteur à s’excuser du bout des lèvres sous prétexte qu’il ne supportait pas que le politicien «expose ses penchants sexuels». Il y a deux jours, le rappeur a été condamné à 500 euros d’amende et 1 000 euros de dommages et intérêts, par le tribunal correctionnel de Paris, pour avoir menacé «d’égorger» Marine Le Pen, dans une vidéo diffusée sur le Web en mars.

Faut-il y voir un exemple des «tensions qui existent entre les différentes minorités», comme l’avance le magazine LGBT suisse 360°? «Les associations gay arguent souvent que les lois en vigueur ne protègent pas les homosexuels des propos discriminatoires comme c’est le cas pour le racisme. A l’inverse, certains dénoncent le fait que la minorité homosexuelle serait favorisée au regard d’autres groupes sociaux», note le magazine. Autre hypothèse avancée, cette vidéo ne serait qu’un moyen de se faire de la publicité. «Il est de ce fait difficile de savoir quelle attitude adopter face à ce genre de propos, conclut 360°, [faut-il] les condamner fermement ou les ignorer pour ne pas accorder à leurs auteurs une attention démesurée?»

Et vous, que pensez-vous de cette vidéo, simple coup marketing ou véritable déclaration de guerre aux homos?

[Mise à jour, vendredi 8 juillet 2011, 12:10] Samy Messaoud annonce son intention de déposer plainte contre le rappeur Cortex dans une interview accordée ce matin au magazine Têtu. «Il y a aussi eu pas mal de critiques et puis une vidéo d’insultes de la part du rappeur Cortex, qui me traite de sale pédé», confie notamment le chanteur, qui ajoute: «Cela ne me touche pas mais je trouve ça nul et je vais déposer plainte contre lui.»