louis-nicollin-paris-foot-gay-prix-guénin

Paris Foot Gay et Pierre Guénin jouent la carte de l’humour face au dérapage de Louis Nicollin

«ET OUI, JE SUIS UN PÉDÉ!»
Déjà épinglé par les associations LGBT pour des propos homophobes, le patron du Montpellier Hérault Sport Club, affectueusement surnommé Loulou par ses fans, avait pris de bonnes résolutions: signature de la Charte contre l’homophobie et participation au clip contre l’homophobie dans le sport de l’association Paris Foot Gay. Une participation qui lui a valu de recevoir récemment le prix Pierre Guénin contre l’homophobie, provoquant un début de controverse (lire Louis Nicollin, lauréat d’un prix contre l’homophobie? Seriously?). Louis Nicollin, homophobe repenti? Un beau tableau qui a volé en éclats jeudi dernier quand Loulou a récidivé au micro de RMC: «Au dernier moment j’ai eu peur, je ne suis pas allé au Vélodrome voir OM-Montpellier. Eh oui, je suis un pédé!», a-t-il déclaré pour expliquer pourquoi il ne s’est pas rendu au match entre Montpellier et l’OM.

«RAVI D’APPRENDRE PAREILLE NOUVELLE»
Contacté, Pierre Guénin, fondateur du prestigieux prix du même nom, choisit de répliquer sur le ton de l’humour: «Ravi d’apprendre pareille nouvelle. Que mon prix Pierre Guénin contre l’homophobie ait pu convaincre Louis Nicollin à ce point là; je vais finir par croire au Bon Dieu. Mon cher Louis, viens recevoir ton prix à l’Hôtel de Ville de Paris. Le 14 mai. J’y recevrai moi-même la médaille de Chevalier des Arts et des lettres de la main de l’adjoint de Delanoë, Christophe Girard. Il y aura du beau monde et nous ferons la fête».

«IL N’EST PLUS HOMOPHOBE»
Du côté du Paris Foot Gay, on rit plutôt jaune, et on fait le dos rond. L’association, pourtant prompte à dégainer contre l’homophobie dans le monde du foot n’a pas cru bon de réagir à la sortie de la star de son dernier clip. Volonté de ne pas ternir l’image de l’une de ses plus belles prises? «Il a fait son coming out», plaisante Pascal Brethes, président de l’association, qui préfère relativiser l’incident: «Nous n’avons pas réagi car il nous a prouvé à travers ses actions qu’il n’est plus homophobe. On est quand même très loin de ses anciennes déclarations violentes». Tout en reconnaissant que ces derniers propos font taches: «C’est dans la logique du personnage, un humour dingo et profondément douteux». Bref, avant même de recevoir son prix, le lauréat 2012 de la lutte contre l’homophobie a déjà du plomb dans l’aile…

[Mise à jour, 17 avril, 20h11]

Dernier rebondissement dans ce qu’il convient désormais d’appeler l’affaire Nicollin. Alors que Pierre Guénin, «ravi», avait décidé de prendre l’affaire avec légèreté, un communiqué émanant pourtant de son propre service de presse vient de tomber: Loulou ne recevra finalement pas le prix qui devait le récompenser pour son engagement (de courte durée) contre l’homophobie (lire Le prix Pierre Guénin contre l’homophobie retiré à Louis Nicollin).

«En participant au clip du Paris Foot Gay, Louis Nicollin avait donné des gages. Nous sommes au regret de constater aujourd’hui qu’on ne pouvait leur accorder que peu de prix, et que l’insulte ou le commentaire à caractère homophobe font hélas bien partie du patrimoine génétique et « culturel » du Président du Club de Football de Montpellier. Une manière bien ingrate de répondre à la main qui lui avait été tendue», écrit le jury dans son communiqué.

Photo DR

17 réflexions sur “ Paris Foot Gay et Pierre Guénin jouent la carte de l’humour face au dérapage de Louis Nicollin ”

  1. « font tâches » : taches (sans accent) désolé c’est plus fort que moi mdr

    Sinon, sur Nicollin, je pense qu’il ne faut ni croire en un quelconque « engagement » de sa part contre l’homophobie, ni donner à ses conneries plus d’importance qu’elles n’en ont… C’est un gros beauf, basta.

  2. Si ce sont des sensibleries Luc ! Etiez-vous sur place ? Savez-vous ce qu’a vraiment voulut dire machin du foot là quand il a dit ça ?

    N’y a t-il que les gays selon vous qui ont le droit de dire le mot pédé, les lesbiennes, le mot gouine ?

    Tout ceci me semble ridicule et dépourvu d’intérêt …

    Deux articles sur Yagg pour blablater sur rien alors qu’il y a tant à faire pour de vrai …

    Au fait, vous habitez à Paris ?

  3. Ces assoc ont une réaction minable. Ce type est un gros beauf incapable d’évoluer, et elles ont l’air bien ridicules avec leur prix contre l’homophobie.

  4. J’aime bien la réaction du PFG, plus posée et mature que ce qu’on a l’habitude de voir dans le milieu associatif LGBT.

    Ce serait pas mal que quelqu’un de l’entourage de Louis Nicollin lui fasse remarquer cette bourde, s’il était pas de mauvaise foi ça lui couterait rien de s’en excuser, voire mieux, d’ajouter « Comme quoi ce genre de mauvaise habitudes est difficile à faire passer, c’est justement contre ça qu’il faut lutter »

  5. @ denis :
    «Au dernier moment j’ai eu peur (..). Eh oui, je suis un juif!»…
    il faut aller au bout de votre demagogie

  6. C’est simple, l’homophobie commence au même endroit que la xénophobie ! ;)

    «Au dernier moment j’ai eu peur (..). Eh oui, je suis un arabe!»
    «Au dernier moment j’ai eu peur (..). Eh oui, je suis un noir!»

  7. Que de sensibleries parfois !

    Au fond, c’est Mélenchon qui a un peu raison quand il dit au meeting lgbt 2012, « c’est pire qu’une église, ici, si on dit un mot de travers … on est mort !!! « 

Les commentaires sont fermés.