La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Un complément d'actualité LGBT
Et vous, qu'en pensez-vous?
Dernier Billet
Politique | 18.06.2011 - 10 h 00 | 19 COMMENTAIRES
L’appel à la démission de Roselyne Bachelot dévoile une majorité divisée

Après l’appel de trois députés UMP réclamant le départ de la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot en raison de ses propos en faveur du mariage pour les couples homos, les réactions se sont multipliées.

Étiquettes : , ,

Les députés ont rejeté mardi 14 juin la proposition de loi des socialistes qui visait à ouvrir le mariage civil aux couples de même sexe. Mais le débat continue au sein de la majorité. Après l’appel de trois députés et membres du collectif parlementaire de La Droite populaire – Philippe Meunier, Jacques Myard et Jean-Paul Garraud – réclamant le départ de la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot dès mercredi soir en raison de ses propos en faveur du mariage pour les couples homos (lire Des députés UMP veulent faire payer à Roselyne Bachelot son soutien au mariage des couples homos), les réactions se sont multipliées.

«UNE OPINION PERSONNELLE»

Hormis les déclarations tonitruantes du député UMP François Grosdidier qui dans le Journal du dimanche, a fustigé l’appel des trois députés, dénonçant une «initiative ridicule et choquante», la majorité s’est employée à désamorcer la polémique. «Une opinion personnelle» exprimée par la ministre des Solidarités, a commenté sa collègue du gouvernement, Nadine Morano. Même sobriété de la part du numéro un de l’UMP Jean-François Copé, lequel a avancé que la ministre avait «pris une position personnelle». Le président de l’Assemblée nationale Bernard Accoyer a également désapprouvé jeudi l’initiative de La Droite populaire sur BFM-TV. «Elle a toujours eu cette opinion, elle l’a exposée à de très nombreuses reprises, elle n’a pas changé et donc je trouve que cette prise de position de trois de mes collègues députés n’a pas lieu d’être», a déclaré M. Accoyer sur RMC et BFM-TV. Il a souligné qu’«en plus, chacun a sa liberté d’opinion sur des questions de société».

En début de soirée, c’est au tour de la secrétaire d’Etat à la jeunesse et ex-présidente de feue la Halde Jeannette Bougrab de voler au secours de Roselyne Bachelot sur l’antenne de Public Sénat. Jugeant «très triste» que plusieurs députés UMP cherchent à mobiliser leurs collègues de l’UMP en vue d’obtenir la démission de la ministre, Jeannette Bougrab s’est redit elle aussi «favorable» au mariage et à l’adoption pour les couples homosexuels, comme elle l’avait déjà annoncé à Yagg en 2010.  La secrétaire d’Etat a mis en avant ses convictions. «Je suis ministre et j’ai des convictions personnelles: j’estime que la marche vers l’égalité [passera par] cette reconnaissance. Quand on interroge les Françaises et les Français, ils sont quand même moins conservateurs». Tout comme Roselyne Bachelot, elle a également affirmé que la France viendra un jour au mariage pour les couples homosexuels, «comme il existe en Espagne, comme il existe aux Pays-Bas». «Moi j’ai été très surprise qu’à l’arrivée de Zapatero […], ça a été adopté dans un pays qui est pourtant profondément catholique et très pratiquant», a-t-elle dit.

«ROSELYNE BACHELOT A ASSOCIÉ LA DROITE POPULAIRE A LA PENSÉE DES BEAUFS»

Ce contre-feu n’a pas suffit à éteindre les ardeurs des parlementaires les plus ultras de La Droite populaire. Dans une sorte de baroud d’honneur, le député UMP et cofondateur du collectif Christian Vanneste s’est employé à flinguer la ministre des Solidarités sur LCP: «Roselyne Bachelot a associé la droite populaire à la pensée des beaufs […]», a-t-il affirmé jeudi lors de  à l’émission. L’élu du Nord, habitué des déclarations homophobes (il a qualifié le mariage de couples homos d’«aberration anthropologique») l’a tout simplement menacée de ne plus voter en faveur de ses projets de loi.

Toutes ces marques de soutien à Roselyne Bachelot ne peuvent faire oublier que sur les 293 députés de la majorité présidentielle (UMP et Nouveau Centre réunis), seuls 10 d’entre eux se sont prononcés en faveur de la proposition de loi ouvrant le mariage pour le couple de même sexe. 9 se sont abstenus. Parmi les 10 figure la députée Henriette Martinez, qui, bien que faisant partie de La Droite populaire, a voté en faveur de la proposition de loi socialiste. «La famille n’est plus le modèle traditionnel que l’on a connu. Ce qui compte dans l’amour, c’est l’équilibre mais il faut aussi un encadrement juridique qui sécurise la famille», a déclaré l’élue à Yagg lors de la présentation de loi jeudi 9 juin (lire Henriette Martinez (UMP): «Je me démarque de mon groupe par mes convictions»).

«OPINION PERSONNELLE» ET «LIBERTE D’EXPRESSION»

Les trois députés à l’origine de le fronde anti-Bachelot semblent donc bien isolés au sein de leur propre parti. Pour preuve, seuls quatre de leurs collègues avaient répondu présents à leur appel, jeudi soir. Il s’agirait de Nicolas Dhuicq, Christophe Guilloteau, Jacques Remiller et bien entendu Christian Vanneste, selon M. Meunier. Tous les quatre sont également membres du collectif La Droite Populaire. Même Thierry Mariani (ci-contre), secrétaire d’Etat aux Transports, pourtant membre fondateur du collectif, a désapprouvé jeudi soir l’appel à la démission de sa collègue au gouvernement: «Si je ne partage pas la position de Mme Bachelot sur le mariage entre personnes du même sexe, auquel je suis opposé, tout le monde a le droit à la liberté de conscience», a-t-il affirmé. Thierry Mariani a rappelé que les positions de la ministre étaient «connues et anciennes» sur ce sujet et que «personne ne doutait de son honnêteté».

SOUCI DE RESPECTABILITÉ 

Finalement, tout se passe comme si cette frange de l’UMP était devenue trop extrême pour le parti présidentiel. Car les déclarations d’un Christian Vanneste ou d’une Brigitte Barèges cadrent mal avec le souci de respectabilité affiché par la majorité. L’UMP avait en effet pris soin de ne pas retomber dans l’opposition grotesque que les élus RPR avaient déployée contre le Pacte de solidarité civil (pacs) en 1999. Douze ans après, il s’agissait de présenter une nouvelle image pour faire oublier «la droite cassoulet» et ne plus apparaître uniquement comme un parti rétrograde. A l’instar de Christian Jacob et de Christian Estrosi. A l’époque, tous deux sont de farouches opposants au pacs (le second ira même jusqu’à proférer qu’il allait «même concerner les frères et les sœurs»).

Or, depuis 2008, M. Estrosi autorise les couples homos (comme hétéros) à organiser une cérémonie à la mairie de Nice pour signer leur Pacs et a même inauguré un centre LGBT en plein coeur de sa ville en mai dernier. Quant à Christian Jacob, devenu chef de file des députés UMP, il a assuré mardi lors du vote de la proposition de loi que la majorité avait conscience qu’il faut «avancer sur les sujets liés aux droits des homosexuels», annonçant dans la foulée, sans rire, «un groupe de travail» pour plancher sur le sujet. L’exemple vient d’en haut: Nicolas Sarkozy n’a-t-il pas reconnu une «erreur» à propos du pacs? Dans une interview accordée au Nouvel Observateur en 2009, le chef de l’Etat faisait son mea culpa, déclarant: «C’était ridicule et outrancier. On s’est trompé. J’en ai tiré des conséquences définitives. Jamais il ne faut se raidir. Jamais il ne faut se bunkériser, jamais il ne faut détester». Dire qu’il aura suffit de la volonté de quelques député-e-s pour faire capoter cette belle unanimité…

[Mise à jour, 10:30] Le Premier ministre François Fillon apporte son soutien à Roselyne Bachelot dans une interview à paraître aujourd’hui dans le quotidien Nice Matin. Il juge «grossier» et «presque totalitaire» l’appel lancé par des députés UMP issus de la Droite populaire à la démission de la ministre. « Cela relève de «convictions personnelles et elles sont toutes respectables. Personnellement, je suis opposé au mariage homosexuel», a rappelé François Fillon. Il s’est toutefois dit «favorable à une amélioration du Pacs», ajoutant citer «souvent en exemple ce que fait Christian Estrosi à Nice avec la célébration du Pacs en mairie». «C’est d’ailleurs une disposition qu’avait prévue le président Sarkozy dans son programme en 2007», a-t-il noté.

Photo du profil de Paul Denton
Publié par
Bonjour. Je suis journaliste-CM spécialisé dans la gestion des réseaux sociaux Mes blogs sur Yagg: http://yagg.com/author/paul-denton/ Accro à l'info sous toutes ses formes. J'adore les séries télé, la gastronomie, les plaisirs de la chair et les randonnées.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (19)
L’appel à la démission de Roselyne Bachelot dévoile une majorité divisée
  • Par Paul Denton 22 Juin 2011 - 22 H 54
    Photo du profil de Paul Denton

    Chère-cher Davidiel, ne vous en déplaise, Mme Martinez est bien membre du collectif de La Droite populaire. Ou alors, il faut vite qu’elle fasse modifier le site internet du collectif car son nom y figure en bonne position.

    http://ladroitepopulaire.com/demo/notre-charte/les-42-deputes-signataires/

     
  • Par davidiel 22 Juin 2011 - 22 H 18

    Et NON erratum !!
    Henriette Martinez n’est pas membre de la droite populaire comme on dit… PAN sur le bec 😉
    davidiel

     
  • Par Christophe Martet 20 Juin 2011 - 13 H 12
    Photo du profil de Christophe Martet

    François Fillon n’a pas une bonne mémoire. Le candidat Sarkozy avait promis une « union civile », en tous points comparable au mariage, qui n’en avait de différent que le nom. Depuis, cette promesse est morte et enterrée et c’est la Droite populiste, euh pardon, populaire, qui dicte sa loi…

     
  • Par sinisalo 18 Juin 2011 - 18 H 57
    Photo du profil de sinisalo

    Merki @paul-denton et +1 géant pour @Berti !!

    Ils sont quand même bien tapés chez la « droite Chicon et Gras-double »… Pas un pour sauver l’autre… enfin heureusement qu’il y a quand même eu quelques bonnes surprises le 9 lors des débats !

     
  • Par Berti 18 Juin 2011 - 18 H 09
    Photo du profil de Berti

    Merci @paul-denton!
    PS 1: Vive Roselyne Bachelot
    PS 2: je pense que le collectif « droite populaire » devrait être rebaptisé « droite Chicon et Gras-double » en l’honneur de Vanneste et Barégès…

     
  • Par Têtuniçois 18 Juin 2011 - 13 H 56
    Photo du profil de Têtuniçois

    Merci de ne pas mettre tous les hommes politiques dans le même sac ! Le parti socialiste qui a le plus de chance de l’emporter aux présidentielles de 2012 est POUR l’égalité . S’abstenir de voter c’est voter sarkozy et le maintien d’une discrimination HOMOPHOBE .

     
  • Par Crysss 18 Juin 2011 - 13 H 17
    Photo du profil de Crysss

    Que les lois anti discriminations et anti homophoboie soient enfin appliquées, et que les sanctions soient prises contre les homophobes qui jactent leurs insultes face au monde en toute impunité.
    Hé oui, la devise « Liberté Egalité Fraternité » est bien écorchée…C’est honteux, surtout en France. Ca ne veut plus rien dire d’ailleurs.
    J’aimerais tellement un soulèvement massif de tous les Homos et Hétéros sympathisants contre ce qu’il se dit et se passe en ce moment, mais quelque chose de grand et d’évènementiel. Vraiment.
    Et qu’on réagissent vivement contre toute proposition « différente » en nom et en droits au mariage hétéro.

     
  • Par Elle belle la france 18 Juin 2011 - 12 H 52

    Que tout ces policards de caste arrêtent de se regarder le nombril et levent un peu la tête, ils pourraient ainsi lire ou apprendre la devise de la France.
    Liberté-Egalité-Fraternité est gravée sur le fronton des batiments public qu’ils occupent.

     
  • Par Têtuniçois 18 Juin 2011 - 12 H 24
    Photo du profil de Têtuniçois

    Le pacs en mairie c’est l’os qu’on donne à ronger pour ne surtout pas donner le même MARIAGE républicain aux homos . Si on votait le mariage gay cela voudrait dire que les homos sont égaux aux hétéros et ça la droite homophobe ne le veut surtout pas . Quant à Estrosi , il n’a même pas le courage de ses opinions puisqu’il s’est abstenu lors du vote sur le mariage gay . Je préfère encore un député qui a le courage de ses opinions et qui vote contre .

     
  • Par oursbrun 18 Juin 2011 - 12 H 21

    ben, jusqu’à maintenant R B s’est toujours sortie, pourtant que de bévues , de gaffes…..Faut bien des épines dans le pied pour l’UMP…comme pour les autres partis….Certains sont homos mais ne veulent pas que çà se sache…Faut assumer.

     
  • Par Têtuniçois 18 Juin 2011 - 12 H 19
    Photo du profil de Têtuniçois

    C’est une grande mascarade pour faire croire que l’ump n’est pas homophobe . Ces députés savent très bien qu’ils n’auront pas la peau de Bachelot . La droite a trop besoin d’elle pour faire croire aux quelques gogos tentés par le vote ump que ce parti est gay friendly . Ils ont joué la même comédie en 2007 avec l’union civile , la visite de sarkozy aux bains douches et gay lib .
    Tiens à propos de sarkozy il a osé dire en conseil des ministres qu’il n’y avait pas d’homophobie dans le sport ! Ce type là est insupportable , encore un an pour s’en débarasser si nous sommes assez mobilisés .

     
  • Par iffic 18 Juin 2011 - 11 H 51

    les deputes ump sentent le vent de la defaite et qu ils auront besoin des voix facho pour leur reelection donc ils deviennent autant si ce n est plus fachos que le fn

     
  • Par Sardinator 18 Juin 2011 - 11 H 44

    Tous les pretextes sont bons pour grapiller des voix. Mariage homo, légalisation du cannabis, mais on va ou, ca fait un peu peur. Les politiques devraient passer devant un psy avant de proposer un projet à la c..

     
  • Par Hopita 18 Juin 2011 - 11 H 35

    « « favorable à une amélioration du Pacs », ajoutant citer « souvent en exemple ce que fait Christian Estrosi à Nice avec la célébration du Pacs en mairie ». « C’est d’ailleurs une disposition qu’avait prévue le président Sarkozy dans son programme en 2007″, a-t-il noté »

    améliorer le Pacs = le célébrer en mairie ? …. je reste perplexe

     
  • Par Prose 18 Juin 2011 - 11 H 33
    Photo du profil de Prose

    J’ai commenté ça sur la chatte (avec moults injures que je ne retranscrirai pas ici).
    L’UMP m’est chaque jour un peu plus antipathique…

     
  • Par Nique Drake 18 Juin 2011 - 11 H 02
    Photo du profil de Nique Drake

    J’espère que tout le monde a bien compris, nous ne sommes pas des citoyens floués du principe d’égalité, tout juste une question de société.
    S’opposer à l’égalité des couples homos devant la loi est une conviction personnelle respectable.
    L’UMP est un parti bouffi de haine homophobe, un acteur essentiel de l’homophobie, un pousse-au-suicide serein des plus fragiles d’entre nous.
    C’est nous qui sommes intolérants à ne pas vouloir poser un regard plein d’amour sur ceux qui nous méprisent ou nous haïssent. Combien de fois faudra-t-il vous le répéter bande de terroristes ?

     
  • Par GouineMum 18 Juin 2011 - 11 H 01

    A mon avis tout ça n’est qu’une mise en scène.

     
  • Par sylvainj 18 Juin 2011 - 10 H 11
    Photo du profil de sylvainj

    merci pour ces infos, ça donne envie d’être de droite 🙂