La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Un complément d'actualité LGBT
Et vous, qu'en pensez-vous?
Dernier Billet
Politique | Religion | Science | 03.06.2011 - 15 h 46 | 39 COMMENTAIRES
Christine Boutin et la cathosphère partent en croisade contre l’enseignement de la théorie du genre au lycée

Dans une lettre ouverte à Luc Chatel, Christine Boutin tire à boulet rouge contre l’enseignement obligatoire de « la théorie du genre » – études des inégalités sociales hommes-femmes – dans certains programmes au lycée.

Étiquettes : , , ,

Dans une lettre ouverte au ministre de l’Education nationale Luc Chatel publiée lundi 31 mai sur le site du Parti Chrétien-Démocrate dont elle est la présidente, Christine Boutin tire à boulet rouge contre l’enseignement obligatoire de « la théorie du genre » également appelée « gender studies » (voir « Zoom sur les genders studies » plus bas) dans certains programmes au lycée.

De quoi s’agit-il? Concrètement, la théorie du genre, ainsi que d’autres informations sur la sexualité, la procréation médicalement assistée et la contraception font leur entrée dans des manuels de SVT (Sciences et Vie de la Terre), qui seront disponibles à la rentrée 2011 pour les classes de Première. Le manuel Bordas indique par exemple que: « Si dans un groupe social, il existe une très forte valorisation du couple hétérosexuel et une forte homophobie, la probabilité est grande que la majorité des jeunes apprennent des scénarios hétérosexuels. »

C’est l’enseignement catholique qui s’émeut en premier de ces nouveaux programmes. Par la voix de Claude Berruer, adjoint au secrétaire général de l’enseignement catholique, qui envoie un courrier à ses directeurs diocésains le 27 mai dernier, afin d’attirer leur attention sur ces contenus innovants et dénoncer les aspects qui semblent contraire aux principes chers à l’enseignement catholique. « La théorie du genre se diffuse dans notre environnement, il est assurément indispensable d’ouvrir un débat avec les lycéens sur cette question ». On a déjà vu – et entendu – pire de la part de catholiques notamment au sujet du Pacs ou du droit à l’avortement. Mais Christine Boutin, qui a fait de la lutte contre les droits et la visibilité LGBT son cheval de bataille, depuis le vote du pacs en 1999, voit rouge. Et reprend sa plume pour réaffirmer ses positions ultra-conservatrices sur les sujets de société. On se souvient qu’elle avait déjà écrit à Luc Chatel en 2010 pour lui demander d’interdire la diffusion du film Le baiser de la lune, qui visait à sensibiliser à l’homosexualité les enfants de CM1/CM2 (lire Christine Boutin écrit à Luc Chatel pour demander l’interdiction du « Baiser de la Lune »).

« NOUS NE POUVONS ACCEPTER QUE L’ÉCOLE
DEVIENNE UN LIEU DE PROPAGANDE »

« Comment cela est-il possible? Comment ce qui n’est qu’une théorie, qu’un courant de pensée, peut-il faire partie d’un programme de sciences, s’indigne Christine Boutin. Comment peut-on présenter dans un manuel, qui se veut scientifique, une idéologie qui consiste à nier la réalité: l’altérité sexuelle de l’homme et la femme ? […] Monsieur le Ministre, nous ne pouvons accepter que l’école devienne un lieu de propagande, où l’adolescent serait l’otage de préoccupations de groupes minoritaires en mal d’imposer une vision de la « normalité » que le peuple français ne partage pas. » Et de rappeler avec une subtilité toute relative à Luc Chatel que 2012 approche: « Je ne manquerai pas de me faire l’écho de votre position sur ce sujet capital : vous conviendrez que celle-ci aura une influence déterminante sur les choix que les citoyens français seront amenés à poser lors des scrutins qui s’annoncent dans quelques mois. »

« UNE ATTAQUE EN RÈGLE
CONTRE LA LOI MORALE NATURELLE »

Dans son combat en faveur de la « liberté de conscience des familles et de la responsabilité des parents en matière d’éducation affective et sexuelle de leurs enfants », la présidente du Parti Chrétien-Démocrate n’est pas isolée. Elle peut également compter sur le soutien de la cathosphère. Car la pasionaria des anti-Pacs est devenue la madone des chrétiens-conservateurs 2.0 qui n’hésitent pas à justifier leur rhétorique homophobe en brandissant la liberté d’expression. Ainsi, le site réactionnaire libertepolitique.com prétend que « les chapitres en question sont une attaque en règle contre la loi morale naturelle » (!). « Une fois inculquée aux élèves cette idée que la différence des rôles assignés à l’homme et à la femme dans une société donnée est produite par la culture, il est loisible de s’affranchir du modèle hétérosexuel et de relativiser l’inclination naturelle (!) vers l’autre sexe », s’insurge la revue catholique. Le site Veille-Education, site de l’actualité sur l’école « dans une perspective chrétienne » n’est pas en reste et dénonce « un glissement idéologique […] résultats de puissants lobbies ». Alors que Bruno Gollnisch, ancien candidat à la présidence du FN et député européen évoque, sans rire sur son blog, « une offensive contre la civilisation européenne »: « Les promoteurs du gender n’ont jamais caché vouloir faire de la subversion de l’éducation un axe essentiel de leur combat, poursuit-il. Rien de tel pour formater les consciences des jeunes de tout un pays que de contrôler les programmes et les manuels scolaires. »

Du côté de l’Education nationale, on cherche manifestement à calmer le jeu. Le directeur de l’enseignement scolaire Jean-Michel Blanquer explique mercredi 1er juin au Figaro que « les programmes font le point sur des connaissances scientifiques clairement établies » et qu’ « il ne s’agit pas de favoriser telle ou telle théorie sociologique particulière ». « S’il y a une extrapolation de certains manuels, dit-il, ce n’est pas de la responsabilité du ministère ». « Les établissements et les professeurs sont libres dans leur choix d’ouvrages. Cela dit, souligne-t-il, le fait qu’il y ait une dimension biologique et sociale du sexe est établie depuis longtemps. » Dommage que Luc Chatel n’ait pas pris la peine de faire passer le message à Christine Boutin. Mais sur cette question, le ministre de l’Education nationale, comme son service de presse, est aux abonnés absents.

ZOOM SUR: LES « GENDERS STUDIES »

Les « Genders studies » ou théorie du genre utilisent la notion de genre, par opposition au sexe biologique, pour faire référence aux constructions sociales du féminin et du masculin. Popularisée par Judith Butler, cette théorie est étudiée dans de nombreuses universités américaines qui financent des département consacrés à ce sujet. En France, les « gender studies » sont enseignées notamment à Sciences Po. Cette année, l’établissement a rendu ce cours obligatoire pour tous les cursus.

Photo Extrait du manuel de SVT, éd. Bordas, 2011.

Publié par
Bonjour. Je suis journaliste-CM spécialisé dans la gestion des réseaux sociaux Mes blogs sur Yagg: http://yagg.com/author/paul-denton/ Accro à l'info sous toutes ses formes. J'adore les séries télé, la gastronomie, les plaisirs de la chair et les randonnées.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (39)
Christine Boutin et la cathosphère partent en croisade contre l’enseignement de la théorie du genre au lycée
  • Par Sidomion aujourd'hui - 18 H 29

    http://www.youtube.com/watch?v=eDHcqxomT4E

    Une « marginale », ne l’oublions pas.

     
  • Par Cryss 08 Juin 2011 - 15 H 55

    Après, que les manuels soient correctement écrits (« choix » ou pas « choix » dans l’orientation sexuelle ou le genre)… C’est sûrs, il y aura des surprises selon les éditeurs, comme toujours. Ca prendra du temps, et on comptera toujours sur les enseignants pour corriger les manquements ou « maladresses »…
    Concernant la bio, je me suis toujours demandé pourquoi le concept de « race » (qui ne me choque pas du tout en lui même, nous sommes des homos sapiens sapiens après tout et nous nous déclinons) sous-tendait obligatoirement une foutue hiérarchie !! Mais quelle connerie. Ne peut on pas envisager les différences, en tant que telles, sans pour autant les hierarchiser ?!

     
  • Par Cryss 08 Juin 2011 - 15 H 48

    « Prose », biologie et questions de société sont justement très liées, ou devraient l’être !! Je suis totalement d’accord.
    L’épistémologie et la philo devraient aussi mettre ces questions au premier plan vu leur grande actualité.
    La tolérance a beaucoup à voir avec l’éducation et la culture.
    C’est au monde enseignant aussi et avant tout de s’y atteler.

     
  • Par Cryss 08 Juin 2011 - 15 H 43

    « La loi morale naturelle « , elle est bonne celle-là !! Qu’elle explique sa théorie, tiens ! Qu’on rigole un peu au lieu de s’énerver à chaque lecture de ces ignominies.ET ce serait bien aussi que des croyants homos s’insurgent contre de tels propos, puisqu’ils existent.Ils auraient bien plus de poids contre une telle personne.

     
  • Par Rinaudo 08 Juin 2011 - 8 H 30

    ai je le droit d être femme catholique pratiquante et homosexuelle ha oui et mon type grande blonde yeux clairs , feminine et mince j’ai découvert qu’aimer une femme me convenait mieux alors on me fiche vite …mais où sont nos valeurs de liberté, les combats de nos parents grand parents???que les politiques s’occupent plutôt du tournant que prend le commerce en général autour de nos enfants qui peuvent acheter tout et n’importe quoi avec le net …et toujours à des structures dites « de l’ordre établi » au nom de quelle morale va t on faire perdre du temps à ces « grands »politiques qui un jour se feront coincer au coin de leur vie privée pour non respect de ces valeurs imposées par quelques « mal baisés ou pas baiséessss du tout  » désolée ça m’a échappé …alors ai je le droit de respecter les valeurs dans lesquelles j’ai grandi le respect et d’une religion pourquoi pas catho ;..ou autre…homosexuelle et catho et reçue par des prêtres des soeurs qui n’ont en eux aucune déviances particulières mais beaucoup de bonté de réalisme dans une société ou consommer tout et n’importe quoi, surtout de la médiatisation sur tout et n’importe quoi…mais que l’on laisse les « gens  » vivre comme ils le peuvent …bonne journée et zappez toutes ces info mais restez vigilant en ce qui concerne une certaine politique qui empêchera l’humain d’évoluer vers des ouvertures d’esprit qui nous permettent d’éviter guerres et violences , les différences ne doivent être que des nourritures intellectuelles et rien d’autre si je m’exprime bien sur le sujet si vaste.

     
  • Par Tinargue 07 Juin 2011 - 18 H 57

    Ce que cette chère Christine ignore, c’est que la science est fondée sur ces théories, qui sont devenues des exactitudes comme la « théorie » de l’évolution, qui est désormais appelée Évolution. Apprendre ces courants, c’est être à la pointe de la modernité et dénote une ouverture d’esprit (et donc une certaine intelligence) que les conservateurs ne possèdent pas par définition.

     
  • Par Fitz 07 Juin 2011 - 0 H 22

    Ah mon Dieu, ca me donne envie de lui donner des claques à cette vielle chouette! Mais bon ca fait longtemps que j’ai abandonné l’idée de changer des gens aussi ****qu’elles, je me concentre plutôt sur les gens qui ont encore au moins une oreille tendue sur la question.

     
  • Par 13oli 06 Juin 2011 - 16 H 31

    Tant que l’on n’aura pas trouvé mieux que ce mot « homoSEXualité », les sujets qui s’y rapportent (socio, psycho…etc) resteront confinés dans les manuels de SVT et accolés aux schémas détaillant l’anatomie des appareils génitaux !

     
  • Par WillTMG 06 Juin 2011 - 16 H 26

    Quelqu’un pourrait-il l’étouffer avec un très gros gode ? Non parce que comme beaucoup rien que l’évocation de son nom me donne de l’urticaire et une envie irrépressible de la gifler en lui hurlant des insultes en allemand (me demander pas pourquoi en allemand hein !)

     
  • Par Lechat 04 Juin 2011 - 20 H 42

    Je ne dis pas qu’une revendication venant d’une minorité n’est pas légitime. Je dis qu’en se mobilisant fortement ils peuvent faire croire qu’ils sont très nombreux et inquiéter ainsi des politiques, surtout en période d’élections.
    Je me souviens que sur un sujet de société une député avait raconté que sa boite mail avait carrément saturé suite à la mobilisation d’un petit blog chrétien.

     
  • Par Marshall 04 Juin 2011 - 18 H 30

    @ LeChat : je suis d’accord pour le constat, par contre le raisonnement me gène un peu car c’est le même qu’ils opposent aux avancées pour les droits des homosexuels : que c’est des revendications d’une minorité.
    Selon moi ce qui compte c’est la « légitimité » de ces revendications, pas le nombre de personne qui les porte.

     
  • Par Lechat 04 Juin 2011 - 14 H 13

    Je crains de voir Chatel lui donner discrètement raison et supprimer ce passage des programmes.
    Certains militants chrétiens sont capables de mobilisations de folie, proche du harcèlement, faisant passer les revendications d’une ultra minorité pour une demande émanant de milliers de personnes…

     
  • Par Paul Denton 04 Juin 2011 - 12 H 20

    @ Tibo: j’ai le même problème sous macbookpro 13′ avec un autre article. Je ne sais pas d’où cela peut provenir. Il faudrait que @xavier fasse des recherches sur ce troublant phénomène… Peut-être pourriez-vous consulter mon article d’une autre machine pour voir si cela donne la même chose.

     
  • Par Tibo 04 Juin 2011 - 12 H 16

    Sans parler de l’article, j’ai un bug d’affichage (sous mozilla firefox pour mac, je suis en plein écran sur un macbookpro 15pouces) la fin de chaque ligne est mangée par le panneau gris « article récent »

     
  • Par Prose 04 Juin 2011 - 12 H 09

    Ca ne me choque pas que ce soit dans le programme de bio, parce que ça rentre dans le débat inné/acquis, nature/culture. Ce sont des questions qui se retrouvent un peu partout en fait, en psycho/socio, en bio, en philo… Mais les placer dans la SVT, ça leur donne encore un peu plus de poids, je dirais (y a qu’à voir le nombre de S qui n’accordent aucun crédit à la philosophie…).
    Je me souviens d’une tirade antiraciste de ma prof de SVT par exemple, qui rentrait parfaitement dans le contexte de ce qu’on étudiait (génétique). Biologie et questions de société ne sont pas forcément inconciliables…

     
  • Par PhilHotFrench 04 Juin 2011 - 11 H 24

    rappelons que le parti de Christine Boutin est une composante de l’UMP depuis presque 10 années, et qu’elle même est élue sous étiquette UMP et membre de ses instances dirigeantes.

     
  • Par Neilsha 04 Juin 2011 - 5 H 59

    J’ai pas tout lu, rien que la moitié de l’article me fout en rogne. Non mais sérieux y’a pas quelqu’un pour la remettre dans le musée d’où elle sort ? Avec les mains liées et un bon scotch sur la bouche histoire qu’elle puisse plus nous souler avec la logorrhée perpétuelle qui l’habite.

     
  • Par Ernestine 04 Juin 2011 - 5 H 53

    Comme dans les commentaires précédents, je m’étonne que ce soit enseigné en biologie. Même si effectivement il n’y a pas de socio pour tout le monde… Ca aurait plus sa place dans un programme de philo ou de lettres éventuellement, en s’appuyant sur des textes ?
    Pour ce qui est dit dans d’autres commentaires quant à ce que ces passages sous entendent de l’acquis, je pense que ce n’est pas inintéressant. On ne parle pas que d’homosexualité dans les gender studies, on parle de la place des sexes et des genres, et je pense que si « on ne naît pas femme, on le devient », on peut aussi reconnaître qu’il y a une part d’acquis dans l’orientation sexuelle comme dans le genre, non ? Sans que ce soit tout, bien sûr, mais il me semble qu’il n’a jamais été prouvé non plus que l’on naissait homosexuel (aucune des deux théories ne me plaisent cela dit)
    En tout cas, c’est vraiment louable d’inclure ça dans le programme obligatoire, je trouve ça une super initiative ! Quant à la réaction de Boutin, elle ne mérite pas de commentaire…

     
  • Par Klav' 03 Juin 2011 - 23 H 56

    Certes ça aurait plus sa place dans un cours de socio ou de psycho, mais il y a pas de cours de socio/psycho dans l’enseignement secondaire. :p

    L’éducation sexuelle étant intégrée aux programmes de SVT, je trouve que ça dépareille pas forcément. Fondamentalement c’est un truc qui n’a sa place dans aucune matière qu’on voit au collège/lycée, du coup c’est casé là plus par défaut que pour autre chose.
    Depuis qu’on y a mis des premiers trucs, dès qu’on veut rajouter de nouvelles briques on pense d’office à la SVT. Effet boule de neige quoi.

    Me souvient qu’en troisième notre prof de SVT nous avait montré un documentaire sur la transition, en fait c’était assez large vu que ça causait aussi des intersexes ou des hermaphrodismes… C’est vrai que j’aurais pas vu ça être enseigné dans une autre matière…

     
  • Par Pas d'accord 03 Juin 2011 - 19 H 32

    Oui mais là quand même… Tu n’as qu’à retourner la phrase pour démontrer qu’un enfant élevé dans une famille homoparentale aura beaucoup plus de chance de devenir lui-même homo. Boutin devrait organiser une distribution gratuite des manuels tellement ça va dans son sens.
    En gros le manuel ne distingue pas comportement et orientation sexuelle, en regroupant le tout sous le vocable ambigu de « scénario ».

     
  • Par Paul Denton 03 Juin 2011 - 19 H 15

    @christophe: merci. c’était important pour moi de montrer qu’il existait deux tendances dans le catholicisme: l’un traditionnel et combattif mais pas extrémiste et l’autre hystérique et s’appuyant sur l’extrême-droite 🙂

     
  • Par Risah 03 Juin 2011 - 19 H 12

    J’suis d’accord, c’t’un peu étrange qu’ils ne foutent pas ca dans un programme de socio plutôt :/

     
  • Par Paul Denton 03 Juin 2011 - 18 H 37

    @pasdaccord: Dans un article du Figaro, Mahin Bailly, la responsable des éditions Bordas, reconnaît «une certaine maladresse dans l’élaboration d’un passage» mais insiste sur le fait que le livre est conforme aux programmes: «on nous demande d’évoquer l’influence du contexte sur le comportement sexuel. Il n’y a là rien de choquant», estime-t-elle. De toute façon, les manuels scolaires comportent souvent des erreurs. J’ai eu une photocopie de celui des éditions Hatier sous les yeux et on y parle de « choix » en ce qui concerne l’orientation sexuelle…

     
  • Par Tazman 03 Juin 2011 - 18 H 29

    Les « arguments naturalistes », sensés fonder la distinction homme / femme, avancés par les opposants me rappellent étrangement ceux avancés naguère (par les mêmes groupes) sur la question des « races » (sic) distinctes par « nature » (sic) avec tout ce que cela impliquaient (et impliquent encore trop souvent) de hiérarchie entre les ethnies et par extension/dérivé les communautés religieuses.

     
  • Par STid 03 Juin 2011 - 18 H 27

    No comment sur les propos de Boutin, qui s’étouffera probablement dans sa connerie un jour… Par contre je ne comprends pas non plus pourquoi c’est dans le programme de SVT, alors qu’effectivement ca relèverait plus de la socio, j’avais eu une synthèse sur ce thème d’ailleurs l’an dernier 😀

     
  • Par nileju 03 Juin 2011 - 18 H 20

    Je ne savais même pas qu’il existait un parti chrétien-démocrate en France, par contre ça m’étonne pas que la Boutin en soit la présidente, et j’irais même plus loin en disant que rien qu’avec le nom du parti, sans connaître le programme de ce parti, que les gesn qui compose ce parti sont complétement en décalage par rapport à la république Française qui est une république laïque, et qui sépare donc le politique de la religion.
    Ces gens n’auront jamais aucun crédits à mes yeux.

     
  • Par Pas d'accord 03 Juin 2011 - 18 H 18

    o_O ?
    Ca veut dire quoi « apprendre des scénarios hétérosexuels »? Quand je lis ça j’ai l’impression que le manuel sous entend que l’homosexualité peut être acquise par l’éducation. Dans ce cas là ce serait plutôt un argument pour ceux qui redoutent la « propagande » de l’homosexualité, non?

     
  • Par liliana 03 Juin 2011 - 17 H 49

    Je ne comprends pas pourquoi un tel soulèvement… J’ai étudié ça en seconde, pas en bio mais en sciences-éco, il y a déjà 15 ans!
    La boutin, les cathos et les extrémistes de tous bords se rendent vraiment ridicules!

     
  • Par un chemin 03 Juin 2011 - 17 H 49

    Par contre, je trouve étonnant que cela soit évoqué dans le programme de SVT, c’est plutôt de la socio, non ?

     
  • Par Fabizm 03 Juin 2011 - 17 H 21

    J’aimerai lire ton article, mais comme @zeroseven je vais bouillir intérieurement et je n’arriverai pas à calmer mes nerfs, et je ne donnerai pas satisfaction à cette mégère, c’est tout ce qu’elle cherche.

     
  • Par Têtuniçois 03 Juin 2011 - 17 H 08

    Le meilleur moyen de donner une bonne claque à cette représentante du lobby homophobe vaticanesque ( payée 130 000 euros par an par l’UMP ) c’est de militer autour de soi pour que les amis , les collègues , la famille vote pour un candidat socialiste en 2012 . Tout le reste ne sert rien . C’est l’électorat de Sarkozy , il ne fera rien contre elle et le reste de sa clique .

     
  • Par Dévore 03 Juin 2011 - 17 H 07

    J’attends qu’ils me définissent le naturel et la normalité. Après, s’ils arrivent à répondre à ça, on verra.

     
  • Par Christophe Martet 03 Juin 2011 - 17 H 05

    Merci Paul pour cet article.
    Revoir la vidéo de Yagg sur Christine Boutin zappée par Act Up-Paris et les Panthères roses: http://www.youtube.com/watch?v=j3egOnAQ50k

     
  • Par Olivier Autissier 03 Juin 2011 - 16 H 55

    Il ne faudrait même pas en parler, ne jamais parler d’elle, ce serait le meilleur moyen de la tuer politiquement.

     
  • Par zeroseven 03 Juin 2011 - 15 H 53

    Quand je vois son nom à celle-là, c’est signe que je vais être agacé post-lecture en général… Gagné!

    Merci pour l’article @paul-denton . Question : arguer de la liberté d’expression pour passer des messages homophobes n’est pas nouveau mais ne peut-on pas tout de même agir là dessus? Parce que c’est pas qu’ils lassent mais bon…