La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Un complément d'actualité LGBT
Et vous, qu'en pensez-vous?
Dernier Billet
International | Politique | 01.06.2011 - 16 h 57 | 23 COMMENTAIRES
Italie: Les villes tournent le dos à Berlusconi après une campagne électorale raciste et homophobe

Le « Cavaliere » et ses alliés ont essuyé une large défaite aux dernières élections municipales. Mais l’après-Berlusconi a-t-il vraiment commencé?

Étiquettes : , , , ,

«Grazie Italia» (Merci l’Italie) a titré en fanfares le quotidien de gauche l’Unita (ci-dessus) dans son édition du mardi 31 mai. La coalition de gauche a remporté, dimanche et lundi, une large victoire aux élections municipales italiennes. Malgré les sondages qui lui prédisaient une large défaite (lire Silvio Berlusconi a découvert sa «part lesbienne»), Silvio Berlusconi a voulu faire de ce scrutin local «un test national». Mal lui en a pris. Après Turin et Bologne au premier tour, Milan, Naples, Trieste, Cagliari et Novara ont tourné le dos à son parti, le Peuple de la liberté (PDL), et ont rejoint l’opposition. Même Milan, pourtant considérée comme le fief du «Cavaliere», a basculé à Gauche. Le président du Conseil en avait fait la vitrine de sa réussite professionnelle et politique. Une vitrine qui semble avoir volé en éclats.

«TOUS LES JOURS, BERLUSCONI OU L’UN DES MEMBRES  
DE SON ÉQUIPE ONT ESSAYÉ D’EFFRAYER LES GENS »

«La communauté LGBT italienne en est très heureuse, confie Daniele Nardini, rédacteur en chef du principal site de presse LGBT italien Gay.it (ci-contre), parce que tous les jours pendant la campagne, Berlusconi et des membres de son équipe [au gouvernement, ndlr.] ont essayé d’effrayer les gens en leur disant que leur ville allait être envahie par des personnes LGBT en cas de victoire de la Gauche. Bien sûr, cela n’arrivera pas et les gens vont voir par eux-même qu’ils mentaient.» «Tant que Berlusconi sera au pouvoir, prévient toutefois le journaliste, la Droite restera homophobe.» À Milan, l’association LGBT Arcigay Milan CIG (ci-dessus) a publié dès lundi un communiqué, adressant ses félicitations à Giuliano Pisapia, le candidat de centre-gauche à la mairie, pour sa victoire. Rappelant que celui-ci a été «le seul élu à rencontrer publiquement l’association» avant le scrutin, «rompant ainsi avec le tabou qui interdisait d’aborder les questions liées à la communauté LGBT dans une compétition électorale», l’association dit «espérer enfin un changement dans ses relations avec la municipalité de Milan».

«EN FAVEUR DES TAPETTES»
M. Berlusconi et ses alliés populistes et xénophobes de la Ligue du Nord n’ont en effet pas hésité à user des bonnes vieilles recettes pour garder la main sur les villes (lire Italie: Un prélat attaque un opposant politique de Silvio Berlusconi sur son homosexualité). Racisme: le président du Conseil a ainsi pesé de tout son poids dans la campagne en multipliant, ces derniers jours, les apparitions télévisées pour mettre en garde les électeurs lombards. «Avec la gauche, Milan deviendra une ville islamique», a prévenu le Cavaliere dans une vidéo et un «bidonville de Roms», dans d’autres interviews. Et homophobie: Libero, un quotidien pro-Berlusconi, a brandi le péril homo en annonçant que Giuliano Pisapia ferait de Milan «la Mecque des gays». «Le Palais Marino [la mairie de Milan] sera un genre de Camp David pour réconcilier les communautés LGBT et arabo-islamique.» De même que Carlo Giovanardi, ce secrétaire d’Etat qui s’est récemment illustré en estimant qu’une pub gay-friendly d’Ikea «violait la Constitution», a prévenu que le candidat de gauche, s’il gagnait les élection, «discriminera les familles avec enfants en faveur des tapettes, des homos et des transsexuels.»

Les observateurs restent néanmoins prudents sur l’avenir politique du «Cavaliere» et citent sa capacité à rebondir. À l’instar de Daniele Nardini: «Plusieurs fois, la Gauche a dit que Berlusconi était fini alors que ce n’était pas le cas, souligne-t-il. Quoi qu’il en soit, cela semble être le bon moment.» «L’après-Berlusconi a commencé», estime pour sa part le quotidien milanais Corriere della Sera dans son éditorial de mardi, tout en soulignant que la situation ne va pas basculer à court terme, mais croit savoir que l’avenir de la coalition entre la Ligue du Nord d’Umberto Bossi et le parti de Berlusconi (qui en a besoin pour conserver la majorité au Parlement) est en question.

Photo du profil de Paul Denton
Publié par
Bonjour. Je suis journaliste-CM spécialisé dans la gestion des réseaux sociaux Mes blogs sur Yagg: http://yagg.com/author/paul-denton/ Accro à l'info sous toutes ses formes. J'adore les séries télé, la gastronomie, les plaisirs de la chair et les randonnées.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (23)
Italie: Les villes tournent le dos à Berlusconi après une campagne électorale raciste et homophobe
  • Par Cryss 08 Juin 2011 - 16 H 08

    Diviser pour mieux régner. Pour le reste, bon commentaire Têtuniçois !

     
  • Par Paul Denton 04 Juin 2011 - 12 H 24
    Photo du profil de Paul Denton

    @PhilHotFrench: merci 🙂

     
  • Par PhilHotFrench 04 Juin 2011 - 11 H 03

    excellent article, Paul! vive « pdnews » 🙂

     
  • Par Spyro 02 Juin 2011 - 14 H 20
    Photo du profil de Spyro

    @paul-denton , @carnardcache-2 : Merci merci 😀 Je suis comme ça moi, je mène l’enquête avec énergie et vigueur, je vais au fond des choses, je prends le problème à bras le corps 😀

     
  • Par Paul Denton 02 Juin 2011 - 14 H 15
    Photo du profil de Paul Denton

    LOL @spyro

     
  • Par Têtuniçois 02 Juin 2011 - 14 H 14
    Photo du profil de Têtuniçois

    Spyro si seulement sa baudruche pouvait exploser en vol , il nous casserait moins les couilles . Comment l’Italie qui est un si beau pays peut-il avoir confié son destin à un tel guignol , en tout point semblable à Mussolini dans la bouffonerie ? On me dira la France a bien donné le pouvoir à Sarkozy …et dire que certains homos français ont donné leurs voix à ce clown triste …
    En France , c’est la même homophobie mais avec un vernis de civilisation qui craque de temps en temps avec Vanneste ou Barèges .

     
  • Par Canardcaché 02 Juin 2011 - 14 H 08
    Photo du profil de

    lol spyro: ca c’est de l’info de terrain ^^

     
  • Par Spyro 02 Juin 2011 - 13 H 57
    Photo du profil de Spyro

    Taratatam ! =D

    En fait le truc, c’est que les villes ont découvert que sa campagne axée sur sa « virilité » le « bounga bounga » et tout ce qui s’en suit, n’était que du vent ! (ou plutôt du liquide /o/).

    Car :

    INFORMATION CAPITALE DU JOUR

    Ce cher dirigeant se fait faire des injections dans la hampe virile (qui tient plus du ballon de baudruche dégonflé que de la puissante saucisse de Francfort) afin d’en augmenter le volume et d’obtenir des érections sur des durées se comptant en heures ! Il faut dire que lorsqu’on fait des parties fines avec la jeunesse, il faut assurer et rester dans la course 😀

    Source : son médecin =)

    Voili voilou, c’était Spyro, envoyé spécial pour Paris-tchatche. A vous, les studios ♥

     
  • Par litote35 02 Juin 2011 - 13 H 55
    Photo du profil de litote35

    @Klav’ « la démocratie est un système exécrable mais c’est le moins mauvais de tous » CHURCHILL
    « La démocratie fait revenir au nombre ce qui revient à la qualité » PLATON

    Il est clair que non seulement les italiens ont les élus qu’ils méritent mais ils ont surtout les élus qu’ils veulent 😀

     
  • Par sinisalo 02 Juin 2011 - 12 H 29
    Photo du profil de sinisalo

    ahah t’avais raison @paul-denton il est canon le redac chef de Gay.it !

    Sinon ça fais légèrement « rire » (ou flipper?) de voir les énormités que Berlusconi et son parti peuvent sortir pour tenter de « sauver les meubles » ! C’est tellement gros comme mytho !

    Nous verrons ce que ça va donner, mais les Italiens, vu leur Histoire « religieuse (ou sectaire ?) », restent quand même très très « vieux jeux »…

     
  • Par Djahaï 02 Juin 2011 - 11 H 27
    Photo du profil de Djahaï

    Souvent , en parlant de Berlusconi, j’ai un lapsus involontaire et révélateur : Mussolini.

     
  • Par Têtuniçois 02 Juin 2011 - 9 H 47

    Après 20 siècles de persécution homophobe par les religions juives , chrétiennes et musulmanes , certains n’ont toujours pas compris que ce sont ces religions qui ont répandu le virus de l’homophobie dans le monde ! Ouvrez les livres d’histoire et suivez l’actualité . Si les couples homos italiens , polonais n’ont aucun droit c’est bien parce que l’Eglise catholique y est encore toute puissante . L’électorat très catholique en Italie vote Berlusconi ou pour l’extrême droite . Ce n’est pas pour rien que l’on trouve dans certains églises catholiques de Rome des tracts qui condamnent les élus qui voteraient pour le dico ( pacs italien proposé par la gauche ) . Berlusconi a récupéré l’électorat démocrate chrétien , le parti des BOUTIN et des Vanneste italiens .

     
  • Par zeroseven 02 Juin 2011 - 1 H 16
    Photo du profil de zeroseven

    Merci pour cet article vraiment très intéressant @paul-denton 🙂

    Je trouve quand même dingue qu’on arrive à rebalancer des torches sur la religion dans les commentaires alors qu’à aucun moment dans l’article il n’y est fait mention, et que là clairement il s’agît d’un vote de sanction envers une droite pathologiquement décomplexée, ce qui n’a donc absolument rien à voir avec la religion catholique dans ce cas-ci.

    Et je précise que je ne suis pas croyant, je ne prêche donc pas pour ma paroisse. Quand on aspire à plus de tolérance dans la société pour les LGBT, je crois qu’il est de bon ton de commencer par balayer devant sa porte.

     
  • Par Neky 01 Juin 2011 - 21 H 23
    Photo du profil de Neky

    Comment on dit « dégage » en italien ?

     
  • Par Phil86 01 Juin 2011 - 20 H 32
    Photo du profil de

    @Têtuniçois : c’est clair ! 🙁

     
  • Par Phil86 01 Juin 2011 - 20 H 31
    Photo du profil de

    « tant va la cruche à l’eau… »

     
  • Par Klav' 01 Juin 2011 - 20 H 09

    @litote : C’est la merveille de la démocratie, les élus le sont par le peuple.

    Je connais pas la politique italienne, aussi c’est pas impossible que l’Histoire d’un pays composé d’un ensemble de cités-états fasse que ces élections aient beaucoup plus d’importance que nos communales, mais a priori c’est une victoire assez peu importante, si?

    On a aussi droit à des vagues socialistes à ce genre d’élections, et pourtant c’est toujours la droite qui est au pouvoir.

     
  • Par Têtuniçois 01 Juin 2011 - 19 H 57

    Le pire c’est quand Berlusconi qui fait des partouzes avec des prostituées mineures et l’Eglise catholique qui protège les prêtres pédophiles , osent faire la morale aux homosexuels !!!

     
  • Par Têtuniçois 01 Juin 2011 - 19 H 55

    Tant que l’Italie sera aux mains des prêtres et des grenouilles de bénitiers , les homos n’auront aucun droit . L’Italie est trop imbibée d’eau bénite pour que l’homophobie recule mais c’est une question de temps car dans tous les pays européens ,l’Espagne , l’Irlande , la Pologne la religion recule et les jeunes sont de moins en moins croyants et de plus en plus tolérants à l’égard des homos .

     
  • Par Prose 01 Juin 2011 - 19 H 41
    Photo du profil de Prose

    Moi c’est pas juste l’homme, c’est tout son parti qui me fait flipper @louisdelafon

    C’est quand même franchement absurde l’argumentaire « si on donne des droits aux LGBT, alors on en retirera aux hétéros ». Comme s’il y avait un quota de droits pour chaque nation et que tout changement concernant un groupe ne pouvait se faire qu’au détriment d’un autre groupe…

     
  • Par litote35 01 Juin 2011 - 19 H 39
    Photo du profil de litote35

    J’aimerai voir dans un pays des dispositions légales et réglementaires qui auraient pour effet de favoriser les « tapettes » face aux familles avec enfants.
    Si les Italiens sont sensibles à ce genre d’arguments ils méritent sans doute d’être gouverné par un homme tel que lui

     
  • Par LouisDeYagg 01 Juin 2011 - 18 H 01
    Photo du profil de LouisDeYagg

    Cet homme me fait sincèrement flipper