La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Un complément d'actualité LGBT
Et vous, qu'en pensez-vous?
Dernier Billet
Associatif | Politique | Région | 05.05.2011 - 15 h 22 | 33 COMMENTAIRES
Nancy: le collectif LGBT Lorraine épingle un élu FN « plutôt gai »

Jean-Luc Manoury a publié une tribune intitulée « Non au mariage des homosexuels! », dans laquelle il s’insurge contre les revendications LGBT et attaque d’autres élus.

Étiquettes : , , , ,

Jean-Luc Manoury, élu Front national au Conseil régional de Lorraine, est dans la ligne de mire du collectif d’associations LGBT Lorraine. L’objet de leur colère? Une tribune intitulée « Non au mariage des homosexuels! », publiée par le conseiller régional sur son blog le 28 avril dernier, dans laquelle il s’insurge contre les revendications exprimées par le collectif organisateur de la gay pride lorraine 2011.

« POLITIQUE DE LA BRAGUETTE »
« Homme d’ouverture et de dialogue, et d’un naturel plutôt gai, écrit l’élu, ce n’est pas avec satisfaction que j’ai reçu comme élu républicain une lettre du collectif d’associations LGBT organisateur de la Gay Pride Lorraine. » Les principales associations LGBT lorraine avaient en effet envoyé entre 400 et 500 lettres à l’ensemble des élus lorrains. Objectif: leur demander de prendre officiellement position sur des revendications telles que « l’ouverture du mariage républicain aux couples de même sexe ou encore pour le droit à l’adoption et à la procréation médicalement assistée pour toute personne et tout couple ayant un projet parental cohérent, le droit au changement d’état civil ». À la surprise générale, le maire de Nancy et figure du parti radical André Rossinot avait signé le bulletin de soutien et encouragé personnellement la Marche des Fiertés. Le député de Meurthe-et-Moselle et secrétaire général du Parti radical Laurent Hénart avait également rejoint l’édile dans son engagement. (lire André Rossinot, le maire de Nancy, apporte son soutien à la Marche des Fiertés).

Mathieu Klein (en haut) et Laurent Hénart. (Photo Document remis)

Non content d’opposer une fin de non-recevoir aux associations, M. Manoury s’en prend à l’orientation sexuelle de certains de ses collègues élus. « J’observe que comme en religion il y a les élus croyants et pratiquants », note-t-il avec perfidie à propos de Mathieu Klein et de Laurent Henart. À 35 ans, le premier, vice-président socialiste du Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, est l’un des rares élus ouvertement homosexuel. Membre de HES (Homosexualités et Socialisme), l’association gay affiliée au PS, M. Klein est militant LGBT de longue date. Le second, 43 ans, marié et père de deux enfants, ancien secrétaire d’État au gouvernement Raffarin, aujourd’hui député, s’est illustré par un soutien constant à la communauté LGBT de Lorraine notamment dans le domaine culturel en tant qu’adjoint à la culture de Nancy.

« Au Front National, écrit Jean-Luc Manoury, il n’y a pas de politique de la braguette et l’homosexualité comme la religion doit rester dans la sphère privée et je fais partie des élus lorrains qui sont opposés aux revendications des associations lesbiennes, gays, bi et transgenres. » L’occasion pour cet ancien militaire de 51 ans, marié et père de trois enfants, de rappeler la profession de foi du FN en matière de société: « Un enfant est le fruit d’une union de deux parents de sexe différents. Un environnement éducatif composé de deux parents de même sexe nuirait à l’équilibre de l’enfant et à son développement ». Et l’élu de conclure d’une citation: « Il est curieux de constater combien les homosexuels prolifèrent, alors qu’ils ne se reproduisent pas ».

« LE FN MONTRE SA VRAIE COULEUR »
Le collectif LGBT lorraine n’a guère goûté la complainte de l’élu frontiste. « Opposer les Français en fonction de leur sexualité ou de leur identité de genre, en 2011, c’est d’un ringard! M. Manoury est plutôt gai, mais, avec ses tristes arguments, ressassés depuis 30 ans par l’arrière-ban des politiciens homophobes de tout poil, il se montre finalement encore plus sexiste qu’homophobe », dit le communiqué de presse. L’un de ses initiateurs s’indigne: « C’est un humour de comique-troupier, digne de Jean-Marie Le Pen et particulièrement odieux!, tonne Daniel Conrad, producteur-animateur de l’émission LGBT Ce n’est que de l’amour sur Radio Caraïb Nancy. Sous le vernis de la vague bleue Marine, le FN montre sa vraie couleur: le brun! »

La charge de M. Manoury intervient alors que le Parti radical entretient le suspense sur sa possible scission avec l’UMP. Son président, l’ancien ministre Jean-Louis Borloo, devrait faire part de ses intentions lors du congrès du parti qui se tiendra les 14 et 15 mai prochain. En attendant cette date butoir, la presse analyse la prise de position d’André Rossinot et de Laurent Hénart en faveur de l’égalité des droits comme un signal supplémentaire d’une rupture avec l’UMP. Le parti de la majorité présidentielle s’est en effet opposé à toutes les revendications des associations LGBT.

« JE NE SUIS PAS HOMOPHOBE, J’AI MÊME DES AMIS HOMOSEXUELS »
Contacté par téléphone, Jean-Luc Manoury assume tranquillement ses propos: « J’ai lu dans L’Est républicain qu’André Rossinot [le maire de Nancy, ndlr] a donné son soutien à la gay pride. Je ne suis pas homophobe, assure l’élu, j’ai même des amis homosexuels. Mais la sexualité doit rester dans la sphère privée. Je suis donc contre cette manifestation. » Manifestement soucieux de ne pas apparaître comme « anti-homosexuel », M. Manoury affirme également que le Front national compte « beaucoup d’homosexuels » en son sein, sans donner plus de précisions.

Un discours qui semble s’inscrire dans la droite ligne de la stratégie attrape-tout de Marine Le Pen. Dans son dernier discours du 1er mai, le nouveau leader du FN a en effet fait une place aux homos dans « la grande communauté nationale », déclarant « qu’on soit homme ou femme, hétérosexuel ou homosexuel, chrétien, juif, musulman ou non croyant, on est d’abord Français. » Français peut-être, mais pas avec les mêmes droits. La phrase de Marine Le Pen est à double-tranchant: s’agit-il d’un clin d’œil aux gays ou d’une attaque en règle contre le communautarisme, thème cher aux durs du FN? Les propos de Jean-Luc Manoury font plutôt pencher la balance du côté de la seconde hypothèse.

Publié par
Bonjour. Je suis journaliste-CM spécialisé dans la gestion des réseaux sociaux Mes blogs sur Yagg: http://yagg.com/author/paul-denton/ Accro à l'info sous toutes ses formes. J'adore les séries télé, la gastronomie, les plaisirs de la chair et les randonnées.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (33)
Nancy: le collectif LGBT Lorraine épingle un élu FN « plutôt gai »
  • Par Rinaudo 07 Mai 2011 - 8 H 00

    cela va t il cesser un jour????tous ces hypocrites, nous sommes comme nous sommes un point c’est tout , à partir du moment où tout le monde y est heureux que son choix de vie se partage volontiers entre consentements mutuels bien sûr , que le reste ne soit que littérature pour personnes en mal d’émotions particulières, on finira peut être enfin un jour par s’en « foutre » le nombre de personnes qui ont souffert de cacher leur véritables personnalités que ces « cons' » interrogent autour d’eux et y constateront les dégâts faits sur des personnes qui ont du se déguiser toute leur vie en parfait hétéro,c’est incroyable, devoir dédoubler sa personnalité..courage à ceux celles qui sont encore confrontés à cette bêtises , que la société se rassemble et cesse de créer des situations qui entrainent rejet et violence inutiles ,gi

     
  • Par luc 06 Mai 2011 - 16 H 45

    Et toujours pas de vaccin pour la connerie !!! on cherche, on cherche je vous assure

     
  • Par Risah 06 Mai 2011 - 12 H 49

    « Il est curieux de constater combien les homosexuels prolifèrent, alors qu’ils ne se reproduisent pas »

    Ca c’est parce qu’on RECRUTE!

     
  • Par Nicolas Garland 06 Mai 2011 - 11 H 17

    Les propos des élus FN sont toujours en général tournés de la même manière, faites ce que je dis mais ne dites pas ce que je fais.

    Dans le cas de M. Manoury, il continue à réduire les personnes LGBT à une simple expression de la sexualité, même lorsqu’ils s’offusquent de voir des couples s’embrasser publiquement et surtout ostensiblement. Puisque la sexualité se réduit à la sphère privée, j’aimerais savoir s’il ne porte jamais d’alliance, un indice ostensible.

    Je n’ai rien contre les homosexuels, j’ai des amis homosexuels. Encore une fois, ils ne nous dénient pas le droit d’exister, juste le droit de se montrer au grand jour. Il n’a rien contre nous tant qu’on ne devient pas public. C’est une insulte faite à toutes celles et ceux qui ont payé de leur vie leur droit d’être ce qu’ils sont, que ce soit autrefois ou encore maintenant, c’est une insulte à toutes celles et ceux qui se sont battus pour avoir des droits.

    Les droits avancent parce que certains osent se montrer, s’afficher et lutter. Souvenons nous de notre histoire, ce ne sont pas les homos qui se cachaient qui ont lancé les grands mouvements militant, c’est juste une poignée de travestis et de personnes trans qui sont montés en talons à l’assaut de la police, qui ont enflammé Christopher Street.

    Nous ne féliciterons pas M. Manoury de son ignorance crasse et de ses propos tendancieux.

    Par contre, je félicite cet article. Bravo!

     
  • Par babar 06 Mai 2011 - 8 H 55

    Plus haut j’écrivais ceci :

    « De l’autre, il y a à nouveau la Marine qui s’entoure de LGBT parmi ses conseillers proches et qui joue la séduction auprès des électeurs LGBT (« J’entends de plus en plus de témoignages sur le fait que dans certains quartiers, il ne fait pas… »

    Voici une bien étrange tentative de manipulation, par l’extrême droite, d’un kiss in à Lyon, tentative confirmée par la préfecture de police et rendue publique hier :

    http://www.lyoncapitale.fr/lyoncapitale/journal/univers/Politique/Extreme-droite/Quand-l-extreme-droite-instrumentalise-la-cause-gay

     
  • Par PhilHotFrench 06 Mai 2011 - 8 H 19

    Aucune surprise.
    Le FN est au fond raciste et homophobe, quoi qu’il dise et même s’il mettait en avant 2 noirs, 3 arabes ou 2 homos comme militants voire candidats.

    sinon, il est mignon Mathieu Klein! 🙂

     
  • Par lavergne 06 Mai 2011 - 7 H 56

    Ce commentaire a été modéré.

     
  • Par Ernestine 06 Mai 2011 - 1 H 25

    Des blagues homophobes, un mélange ô combien habituel entre l’orientation sexuelle et la sexualité (on lui dit qu’on est choqués qu’il étale le fait qu’il a trois enfants de sa femme, et donc a eu des relations hétérosexuelles ?), et l’argument idiot du « j’ai des amis homo ». Je crois qu’il est tombé dans tous les clichés homophobes d’un coup. Et j’imagine qu’il ne sera pas sanctionné pour quoi que ce soit. Quand je pense que ce parti est crédité de plus de 20% des voix dans les sondages…

     
  • Par babar 06 Mai 2011 - 1 H 16

    http://info.france2.fr/complement-denquete/

     
  • Par babar 06 Mai 2011 - 1 H 16

    A voir lundi prochain sur France 2 l’excellent Complément d’enquête :

    « Présidentielle : la tentation de l’extrême droite »

    http://info.france2.fr/complement-denquete

     
  • Par Phil86 05 Mai 2011 - 22 H 54

    en tout cas son blog de beauf moisi n’attire pas les foules : zéro commentaire !!! http://jl-manoury.blogspot.com

     
  • Par Phil86 05 Mai 2011 - 22 H 49

    la droite n’est hélas plus républicaine 🙁

     
  • Par sinisalo 05 Mai 2011 - 22 H 23

    Le pire de tout ce merdier, c’est que ça devient tellement courant que ça ne me choque meme plus…

     
  • Par Prose 05 Mai 2011 - 21 H 29

    Juste désespérant…

     
  • Par jeanlondon 05 Mai 2011 - 19 H 00

    En attendant, on se lamente de tels propos ou on en rigole mais marine le pen est la personnalité préférée des sympathisants de droite, non pas de l’extrême droite, mais de la droite! Quel honte!

     
  • Par Têtuniçois 05 Mai 2011 - 18 H 58

    Quant à l’histoire des homos qui ne se reproduisent pas mais qui arrivent à proliférer , c’est une grosse blague de gros beauf alcoolisé qui date d’au moins 30 ans .
    Ce qui est même bizarre c’est que les homophobes sont capables de se reproduire mais ils sont de moins en moins nombreux . Heureusement l’homophobie c’est comme la connerie, ça n’est pas héréditaire .

     
  • Par Têtuniçois 05 Mai 2011 - 18 H 53

    incroyable mais vrai ! Cet homophobe ose dire que la sexualité doit , comme la religion , rester dans la sphère privée !!! La religion en France s’exhibe et les élus du front national sont les premiers à des cathos pride ( pélerinages , processions religieuses sur la voie publique ….) . Puisque le FN prétend que l’orientation sexuelle et la religion doivent rester dans la sphère privée alors que le FN mette dans son programme , la fin des salaires d’argent public versé aux aumoniers dans les prisons et les hôpitaux . Qu’il vote la suppression des émissions religieuses sur la chaine de télé publique , qui vote l’abolition du concordat en Alsace Moselle qui permet aux prêtres , pasteurs et rabbins d’être payés par l’argent public . Que le FN interdise les cimetières communautaristes : cimetière chrétiens , cimetières musulmans , cimetières juifs .
    A de nombreux meetings ou rassemblements FN il y a des messes qui sont célèbrées .

     
  • Par babar 05 Mai 2011 - 18 H 19

    Ca tangue au Fn ? Pas sûr…

    D’un côté, on a Marine qui ne veut pas de nazillons skins dans les rangs du 1er mai tandis que son père les regrette.

    De l’autre, il y a à nouveau la Marine qui s’entoure de LGBT parmi ses conseillers proches et qui joue la séduction auprès des électeurs LGBT (« J’entends de plus en plus de témoignages sur le fait que dans certains quartiers, il ne fait pas bon être femme, ni homosexuel », discours de Lyon, 12/2010) tandis que des élus FN comme celui cité se lâchent façon Dupont Lajoie homophobe…

    Et encore Marine qui envisage un voyage en Israël tandis que son père s’en est pris récemment à un journaliste qui « a cru pouvoir dire que c’est parce qu’il était juif qu’il avait été expulsé… Ca ne se voyait pas ni sur sa carte, ni sur son nez, si j’ose dire » ‘Jean-Marie Lepen)…

    Bref, le FN semblerait être de plus en plus son propre ennemi… A moins que cela ne ressorte d’une stratégie délibérée, ce qui me semble plus plausible. On a bien vu un homme de droite pur beurre dédier un culte à Jaurès ou à un jeune communiste fusillé et être élu président…

    Il n’y a plus d’idéologies politiques… Ne reste dès lors que de la comm’ politique… Ce qui importe, ce n’est plus d’être cohérent, ne serait-ce qu’avec ses propres principes mais de l’emporter. Tous les moyens sont bons. C’est la campagne de 2007 qui a amplifié ce processus de déliquescence démocratique initié par la célèbre « fracture sociale » quelques années auparavant.

     
  • Par daniel conrad 05 Mai 2011 - 18 H 06

    @ Mike : Pas que de la sexualité. M. Manoury dans son communiqué de presse parle même de nos baisers :
    « Je m’étais déjà offusqué le 19 mai 2010 sur le fait que la municipalité UMP donne son autorisation au « premier KISS-IN » sur la place Stanislas en permettant à une cinquantaine de gays et de lesbiennes de s’enlacer passionnément et de s’embrasser ostensiblement sur l’espace public. »
    C’est vrai il est plus choqué par un kiss-in que par ses jeunes candidats FN faisant le salut nazi sur l’espace public (d’ailleurs il ne communique pas là-dessus). Sa morale est à géométrie variable. ^^

     
  • Par Mike 05 Mai 2011 - 17 H 08

    « Il est curieux de constater combien les homosexuels prolifèrent, alors qu’ils ne se reproduisent pas »
    Oh mais je l’adore celui là, il me donne pas envie de lui vomir au visage du tout.
    Est-ce qu’on lui demande à l’autre gnouf de laisser son hétérosexualité dans la sphère privée?
    Il ne fait visiblement aucune ditinction entre orientation sexuelle différente de la norme actuelle qu’est l’hétérosexualité et la sexualité bestiale, animale et sans sentiment aucun. L’homosexualité relève dans l’esprit de se cher monsieur de la pornographie.

     
  • Par Canardcaché 05 Mai 2011 - 16 H 38

    « « Il est curieux de constater combien les homosexuels prolifèrent, alors qu’ils ne se reproduisent pas ». »

    Celle là je l’avais jamais lu ^^ loooool…C’est un champion lui. Un encore un pro de la com.

    Pour ce qui est de ses convictions politiques, il y a d’autres manière de le dire… ou de se taire.

     
  • Par daniel conrad 05 Mai 2011 - 16 H 24

    Excellent article ! Bravo et merci.

     
  • Par Phil86 05 Mai 2011 - 16 H 24

    c’est clair ! quand quelqu’un commence une phrase par « je ne suis pas raciste » ou « je ne suis pas homophobe » on peut être certains du contraire !!!

     
  • Par Stuffy 05 Mai 2011 - 16 H 22

    Je suis d’accord sur le fait le la sexualité est et doit resté quelque chose de personnelle… mais pas l’orientation sexuelle !!!
    Encore une fois temps qu’on ne différenciera pas ces mots on arrivera a rien.

    Et j’ai envie de dire a ce tYpe qu’avant de sortie sa psychologie a deux bal sur la stabilité des enfants issus d’un foyer avec des parents de même sexe (ou d’un seul parents même selon ses dires) il ferais mieux de poser la question au 33000 enfants français issu de couple homo-parental si ils ce sente instable…

     
  • Par Paul Denton 05 Mai 2011 - 16 H 17

    @phil86: c’est du même niveau que le fameux « je ne suis pas raciste, ma femme de ménage est noire! »

     
  • Par Phil86 05 Mai 2011 - 16 H 16

    oui le coup des « amis homos » c’est plus risible qu’autre chose !!! je m’étais pris de bec avec un homophobe un jour, qui m’avait sorti qu’il n’avait rien contre les homos, « et d’ailleurs ma soeur est homosexuelle » qu’il m’avait répondu !!! la pauvre… je la plains !!!

     
  • Par Lechat 05 Mai 2011 - 16 H 00

    Un festival de clichés, c’est dingue :

    « Il est curieux de constater combien les homosexuels prolifèrent, alors qu’ils ne se reproduisent pas ».

    Je ne pensais pas qu’un élu pouvait la sortir celle là.
    Elle est tellement lourde et beauf, c’est pitoyable.

    « Je ne suis pas homophobe, assure l’élu, j’ai même des amis homosexuels. »

    C’est le pompon là, il nous sort la blague de l’ami mais il ne plaisante même pas…

    « l’homosexualité comme la religion doit rester dans la sphère privée »

    Encore un qui n’a rien compris au concept de laïcité et qui mélange absolument tout et n’importe quoi…

     
  • Par Phil86 05 Mai 2011 - 15 H 43

    « Mais la sexualité doit rester dans la sphère privée. »

    sauf que la sexualité n’est pas cantonnée à la sphère privée puisque par nos relations affectives, notre vie de couple, notre vie familiale, nous lui donnons quotidiennement une résonance sociale et donc publique… sans doute est-ce trop demander à ce vieux réactionnaire de comprendre ce point pourtant tout à fait évident ???