3444 Liechtenstein: vers un référendum contre le partenariat pour les couples de même sexe? | Un complément d'actualité LGBT

La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Un complément d'actualité LGBT
Et vous, qu'en pensez-vous?
Dernier Billet
International | Politique | Religion | 31.03.2011 - 11 h 39 | 7 COMMENTAIRES
Liechtenstein: vers un référendum contre le partenariat pour les couples de même sexe?

Le Parlement a adopté à l’unanimité la loi instituant un partenariat pour les couples de même sexe. Mais une « association citoyenne » a décidé de jouer les trouble-fêtes.

Étiquettes : , , , , ,

« UNE DÉCISION INVRAISEMBLABLE »
Les couples gays et lesbiens du Liechtenstein vont-ils enfin pouvoir faire reconnaître officiellement leur union et bénéficier de droits jusqu’à présent réservés aux seuls couples mariés? Il y a quinze jours, le Landtag (Parlement) a adopté à l’unanimité la loi instituant un partenariat pour les couples de même sexe. Mais une obscure « association citoyenne » a décidé de jouer les trouble-fêtes. Vox Populi (« la voix du peuple » en latin) se présente sur son site internet comme une « association de citoyennes et de citoyens du Liechtenstein de différents âges et horizons ». Son objectif est de recueillir suffisamment de signatures de citoyens opposés à la loi sur le partenariat afin d’obtenir un référendum d’initiative populaire, comme le prévoit la Constitution du pays. A sa tête, Johannes Schraner, citoyen de Mauren, petite commune du nord de 3884 habitants. « Cette décision est invraisemblable, déclare son association dans un communiqué pour justifier sa mobilisation. Nous sommes convaincus qu’elle ne reflète pas l’état d’esprit du pays. »

Si les médias liechtensteinois se sont contentés de relayer l’information, la plupart des partis politiques n’ont guère apprécié l’initiative de ce citoyen si épris de démocratie. Même le FBP, pourtant principal parti conservateur du pays, n’a pas hésité à tancer M. Schraner et à poser ouvertement la question de sa crédibilité. « Le tenue d’un référendum d’initiative populaire contre une loi votée par le Parlement est un droit qui appartient à chaque citoyen (…), reconnaît le parti dans un communiqué diffusé mardi. Toutefois, Le FBP prend note avec préoccupation qu’en dehors de M. Schraner, les membres de Vox Populi ne se font pas connaître et se cachent derrière leur association. »

LARGE CONSENSUS POLITIQUE
Jusqu’à présent, les résistances contre la loi dans ce paradis fiscal de 36.000 habitants venaient principalement de l’Eglise catholique, à laquelle appartiennent les trois-quarts de la population. Ces dernières années, l’institution religieuse est régulièrement montée au créneau pour défendre sa conception du mariage (lire Le pacs discuté au Liechtenstein l’été prochain). L’archevêque de Vaduz, Wolfgang Haas, nommé par Jean-Paul II et connu pour ses positions très conservatrices, n’a cessé de clamer que l’homosexualité était un « grave péché » tout en qualifiant la disposition législative de « scandale ».

Des paroles qui n’ont manifestement pas effrayé les parlementaires, lesquels sont passés outre l’opposition de l’Eglise. L’un d’entre eux, qui n’est autre que l’ancien skieur Marco Büchel (ci-contre), a pris fait et cause pour le projet de loi, jugeant le point de vue des opposants au partenariat « méprisant face au genre humain » et « discriminatoire ». Il faut dire que le texte adopté par les parlementaires et qui s’aligne sur la Suisse, qui a adopté le partenariat civil en 2005 (lire ci-dessous), fait l’objet d’un large consensus dans la classe politique. Selon les termes de la loi, les couples de même sexe obtiennent les mêmes droits que les couples mariés en matière fiscale, d’héritage, d’assurances sociales, de prévoyance professionnelle et de naturalisation. En revanche, ils leur est interdit d’adopter ou d’avoir recours à la procréation assistée sous forme de don de sperme ou de mères porteuses.

Pour obliger les autorités à organiser un référendum, Vox Populi doit recueillir un minimum de 1.000 voix sous 30 jours. Faute de quoi, la loi entrera en vigueur comme prévu le 1er septembre 2011. Compte tenu de l’unanimité affichée par les parlementaires, la plupart des observateurs jugent que le mouvement de contestation initié par M. Schraner a peu de chance d’aboutir.

ZOOM SUR: LE VOISIN SUISSE

La Suisse a instauré un « partenariat enregistré » (« Eingetragene Partnerschaft » en allemand) pour les couples de même sexe en 2004. Baptisée Lpart ou PEPS, la disposition a rencontré l’opposition de partis politiques chrétiens et conservateurs. Ces derniers ont réussi à contraindre les autorités à soumettre la loi à un référendum d’initiative populaire. Le texte a tout de même été ratifié par 58% des Suisses en juin 2005, malgré l’opposition des cantons catholiques tels que le Jura, le Valais et le Tessin. La loi est entrée en vigueur le 1er janvier 2007. En 2008, 931 pacs suisses ont été enregistrés. A noter que le canton francophone de Genève s’est doté d’un partenariat ouvert aux couples de même sexe sur le modèle français dès 2001.

Photo du profil de Paul Denton
Publié par
Bonjour. Je suis journaliste-CM spécialisé dans la gestion des réseaux sociaux Mes blogs sur Yagg: http://yagg.com/author/paul-denton/ Accro à l'info sous toutes ses formes. J'adore les séries télé, la gastronomie, les plaisirs de la chair et les randonnées.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
LES réactions (7)
Liechtenstein: vers un référendum contre le partenariat pour les couples de même sexe?
  • Par Galoi 01 Avr 2011 - 14 H 09

    Ben bien sur laissons la majorité décidé pour une minorité…

     
  • Par luc 01 Avr 2011 - 5 H 58
    Photo du profil de luc

    Tétuniçois

    ++++++++

     
  • Par Têtuniçois 31 Mar 2011 - 16 H 44
    Photo du profil de Têtuniçois

    Comme par hasard on retrouve la secte du Vatican derrière cette homophobie maladive …..
    Ce qui est scandaleux c’est que des homos collaborent à cette homophobie en participant chaque dimanche aux cérémonies de la secte . Jusqu’à quand des homos vont-ils accepter d’avaler des couleuvres sans rien dire ?

     
  • Par alexdj 31 Mar 2011 - 16 H 22
    Photo du profil de alexdj

    Merci pour cet article. Cette histoire de référendum est débile: je ne vois pas en quoi des gens non-concernés seraient légitime pour décider si on accorde ou non une union aux homos, à partir du moment où ça ne change rien à leur vie.